Écrire sur Twitter et Facebook en choisissant un positionnement et un ton adaptés pour promouvoir ses contenus éditoriaux sur ces réseaux sociaux.
Best-of
Perfectionnement
2 jours (14 heures)
Paris
Rédiger un synopsis pour mettre en forme son projet, trouver un producteur et convaincre un diffuseur.
Approfondissement
2 jours (14 heures)
Paris
Découvrir les outils permettant d'échanger confidentiellement avec une source et de protéger son travail.
Initiation
1 jour (7 heures)
Paris
S'initier aux principes d'écriture et d'enrichissement d'articles numériques.
Best-of
Initiation
2 jours (14 heures)
Paris
Conduire une interview efficace, en direct ou enregistrée : rebondir, anticiper et ne pas se laisser déborder.
Perfectionnement
3 jours (21 heures)
Paris
Poser des indicateurs sur une carte dans un projet de datajournalisme.
Initiation
1 jour (7 heures)
Paris
Vérifier ses informations, appliquer des techniques de fact-checking, déjouer les fake news.
Perfectionnement
3 jours (21 heures)
Paris
Donner un nouvel élan à son écriture. Se délester des habitudes et réflexes qui alourdissent le style.
Best-of
Perfectionnement
3 jours (21 heures)
Paris

Pris dans les workflows de l'info, le journaliste peut tomber dans le piège d'une écriture facile, celle qui suffit pour que l'article soit publié. Pourtant, le lecteur quand il choisit de vous lire, attend un plaisir de lecture. Il se lassera rapidement d'une écriture ronronnante, sans aspérité. Il suffit pourtant de peu pour le surprendre/ Stimuler sa plume est une gymnastique au quotidien, cette formation vous permettra de revisiter vos écrits, vos habitudes, pour que vous-même vous (re)trouviez le plaisir de raconter. 

Repenser le journalisme politique en cassant les codes, les habitudes et en intégrant ces sujets dans les préoccupations pragmatiques des citoyens.
Nouveau
Perfectionnement
1 jour (7 heures)
Paris

Les journalistes en général sont impopulaires. Les « journalistes politiques » le sont plus encore. Le phénomène ne date pas de l'arrivée de ce qu'on appelle le « nouveau monde » avec l'élection en 2017 d'Emmanuel Macron. Mais le « dégagisme » a souvent mis dans le même sac les responsables politiques et ceux qui commentent leurs faits et gestes.

Souvent excessive, la critique du journalisme politique est pourtant parfois justifiée.

Le temps est venu de balayer devant la porte du métier, alors qu'apparaissent de plus en plus souvent des responsables politiques qui n'hésitent pas à mettre en cause directement, voire nommément, les journalistes, tels le Rassemblement national et surtout la France insoumise, tandis que les « petits nouveaux » de La République en marche fuient la presse comme la peste.

La campagne est déjà lancée: se préparer et organiser les rédactions.
Nouveau
Initiation
1 jour (7 heures)
Paris