Scénariser l'information à hauteur d'homme pour toucher les lecteurs.
Nouveau
Perfectionnement
2 jours (14 heures)
Paris
Ré-apprivoiser la fonction téléphone de son smartphone pour informer vite et bien.
Nouveau
Initiation
0,6 jour (4 heures)
Paris
Acquérir une culture de base sur ce continent et connaître les aspects pratiques du reportage sur le terrain en Afrique.
Nouveau
Approfondissement
2 jours (14 heures)
Paris
Assurer le montage de ses reportages en toute autonomie.
Initiation
1 jour - 7 heures
Paris
Décrypter les informations chiffrées qui se multiplient dans le traitement de l’actualité. Les présenter de manière compréhensible aux lecteurs.
Initiation
1 jour - 7 heures
Paris
Maîtriser les outils et techniques pour optimiser l'audience de ses contenus.
Nouveau
Perfectionnement
2 jours (14 heures)
Paris
Se familiariser avec les différents formats de stories selon les réseaux sociaux.
Best-of
Approfondissement
1 jour - 7 heures
Paris
Maîtriser des logiciels open source pour proposer de nouveaux traitements visuels de l’information et accrocher les lecteurs.
Best-of
Perfectionnement
3 jours - 21 heures
Paris
Écrire et éditer avec efficacité: optimiser pour le SEO, le social et une bonne expérience utilisateur.
Nouveau
Perfectionnement
2 jours (14 heures)
Paris
Repenser le journalisme politique en cassant les codes, les habitudes et en intégrant ces sujets dans les préoccupations pragmatiques des citoyens.
Nouveau
Perfectionnement
1 jour (7 heures)
Paris

Les journalistes en général sont impopulaires. Les « journalistes politiques » le sont plus encore. Le phénomène ne date pas de l'arrivée de ce qu'on appelle le « nouveau monde » avec l'élection en 2017 d'Emmanuel Macron. Mais le « dégagisme » a souvent mis dans le même sac les responsables politiques et ceux qui commentent leurs faits et gestes.

Souvent excessive, la critique du journalisme politique est pourtant parfois justifiée.

Le temps est venu de balayer devant la porte du métier, alors qu'apparaissent de plus en plus souvent des responsables politiques qui n'hésitent pas à mettre en cause directement, voire nommément, les journalistes, tels le Rassemblement national et surtout la France insoumise, tandis que les « petits nouveaux » de La République en marche fuient la presse comme la peste.