Formations en audiovisuel

Si la presse reste un organe majeur d’information, force est de constater que les images, les vidéos ou le son ont souvent un impact bien plus puissant que l’écrit. À titre d’exemple, d’après une étude d’Adobe, réalisée sur Facebook, un texte génère 650 % plus d’engagement s’il comprend une image qu’une publication écrite. Enfin, une image favorise en moyenne 4 fois plus la mémorisation qu’un texte. Les formations en audiovisuel du CFPJ vous donnent toutes les clés pour informer via l’image et le son sur le web.

Retrouvez toutes nos formations professionnelles en Audiovisuel

Retrouvez toutes nos formations professionnelles en Audiovisuel

Les best-of de l’audiovisuel

Pour émerger au sein du paysage médiatique, la maîtrise de ces formats audiovisuel semble donc indispensable. La vidéo et le son sont les contenus éditoriaux incontournables quand on veut informer sur des supports numériques. La première, parce qu’elle est omniprésente dans les publications en ligne et sur les réseaux sociaux. Le second parce qu’il revient en force à travers un format émergent mais déjà très dynamique : le podcast, une écoute nomade et intimiste qui est devenue en quelques années, un rendez-vous hebdomadaire pour plus de 3 de millions de Français. Podcasts comme vidéocasts sont aujourd’hui des médias à part entière sur le web. Ils permettent de toucher un public plus jeune, rompu à ce langage audiovisuel qu’il devient indispensable de maîtriser. Le CFPJ vous donne toutes les clés pour informer via l'image et le son sur le web grâce à ces formations en audiovisuel.

Que représente la télévision dans domaine de l’audiovisuel aujourd’hui ?

Face au mastodonte numérique, la télévision était jusqu’à présent, le premier moyen d’information des Français* et la radio jugée le plus crédible*. Ce n’est plus le cas depuis décembre 2020, le numérique est désormais devant pour les habitudes de consommation de l’information. Les médias traditionnels doivent plus que jamais remodeler leurs pratiques s’ils veulent renouveler leur public et garder cette position de leader. Des compétences techniques de manipulation de caméra, de tournage ou de montage sont nécessaire mais ce sont surtout les qualités d’écriture qui feront la différence et apporteront le renouveau nécessaire. Varier les formations, mettre en scène l’information, trouver le bon angle constituent des enjeux majeurs pour renforcer l’impact de sa ligne éditoriale. Travailler en télévision requiert également de nombreuses qualités relationnelles pour mettre à l’aise son interlocuteur ou travailler au sein d’équipes larges. Le CFPJ s’inscrit dans cette dynamique et vous propose des formations en audiovisuel pour créer celui de demain : développer votre créativité en vidéo, concevoir un reportage pour la télévision réaliser de nouveaux formats pour le web ou les réseaux sociaux et donner du sens à vos images.

Retour vers la voix

Ces dernières années par marquent le retour en force de la voix. Que ce soit au travers de replays d’émissions de radio ou de podcasts natifs, cette consommation sonore s’est ancrée dans les habitudes d’un public nomade. Face à la sur sollicitation visuelle, ces formats offrent une nouvelle façon de s’enrichir ou de se tenir informé. Ils permettent aux auditeurs qui ne disposent pas d’assez de temps pour se consacrer à d’autre modes d’accès, de mettre à profit des moments où leur cerveau est pleinement disponible. Très souvent incarné, le podcast offre un formidable espace d’expression où il possible d’aborder un large éventail de thématiques sur un temps relativement long. Si elle est une chance qui marque la singularité du podcast, notamment natif, cette typicité est également un défi. En effet, trouver l’angle, le ton et le format sont clés pour se différencier, intéresser de nouveaux auditeurs et fidéliser sa communauté épisode après épisode. Jusqu’à présent gratuits dans leur majorité, la monétisation des podcasts est désormais un enjeu croissant pour leurs concepteurs. Pour espérer en vivre, le podcasteur doit travailler sa notoriété personnelle ainsi que celle de son podcast en publiant sur un maximum de plateformes audio, en incitant à noter et commenter chaque publication pour remonter dans les classements et obtenir un nombre d’écoute important. Toutefois, si cette recherche est légitime, elle ne doit pas se faire au détriment de la qualité du contenu, de sa cohérence avec la promotion et de la transparence qu’instaure le podcasteur dans son dialogue avec son audience. Enregistrement, interview, storytelling, montage, diffusion… sont autant de compétences qui ne s’improvisent pas si l’on veut garantir la qualité attendue sur ce média. L’offre de formation en audiovisuel et spécifiquement en podcast du CFPJ propose différents niveaux de formation pour s’adapter aux besoins de chacun qu’il soit débutant ou déjà expérimenté face à ce format. De la découverte de ses spécificités à la diffusion, ses formats abordent les principales étapes pour lancer son podcast.

Un historique de l’audiovisuel : la radio

Encore incontournable dans le paysage médiatique, la radio partage de nombreuses pratiques avec ce contenu qui monte en puissance : les techniques d’écriture, l’art de l’interview ou le travail de la voix, couvrir les événements en direct. Toutefois, la radio préserve une spécificité : le direct qui impose une gestion et rythme très différents. Cet exercice difficile nécessite de s’y préparer car il laisse peu de place à l’erreur ou l’improvisation même s’il est indispensable de savoir faire face aux imprévus. Enfin, comme de nombreux domaines journalistiques, la radio a vu ses usages évoluer avec la montée en puissance du web. C’est un paramètre à prendre en compte dès la conception pour optimiser la diffusion et maximiser l’audience.